lotus ouvert LA PEPINIERE AQUATIQUE en ligne
Vente en ligne de plantes aquatiques, Nympheas,
plantes vivaces, fougères...
 


Tous les végétaux présentés ici sont cultivés à la pépinière, dans    l'Yonne, 
SANS TRAITEMENT CHIMIQUE selon des techniques artisanales,
respectueuses de l'environnement et des cycles naturels.

 
Chercher un produit :  
 
Catégories liées / berges / -10 cm / couvre-sol / graminees et assimilees / jaune / lagunage / plantes aquatiques de terrain frais ou humide / plantes epuratrices / plantes oxygenantes Votre panier
Phragmites australis 'variegatus' Phragmites australis 'variegatus'
 
12,50 euros TTC
Article actuellement en rupture de stock
Roseau commun panaché. 
Grand roseau au feuillage panaché doré remarquable, très lumineux. 
Son développement est à peine moindre que celui de l'espèce-type décrite ci-dessous, et sa capacité en matière de phytoépuration est quasiment analogue. 
Clairement ornemental, formant de vastes roselières souvent un peu moins denses que pour l'espèce sauvage et offre donc, paradoxalement, un accès à une faune un peu plus élargie!
Esthétiquement, cette variété dorée est parfaite pour les bassins, à condition  d'être circonscrite dans des pots ou des massifs qui lui seront réservés. 

Description générale des P. australis: 
La plante d'eau par excellence. Hauts épis bruns, souples, dressés sur de grandes hampes à l'automne, persistant une bonne partie de l'hiver. La plante la plus utilisée pour la phytoépuration, les lagunages individuels et collectifs grace à ses grandes capacités dépolluantes (
articles sur le lagunage). Hauteur: 150 à 200 cm. Soleil, ombre légère, sol humide et jusqu'à -10 cm de profondeur (mais elle est capable d'aller, seule, jusqu'à 40 cm de fond et parfois plus) , berges, lagunages, bassins, massifs filtrants. 

Vedette de la filtration et de la fixation des berges, le roseau est encore utilisé aujourd'hui pour la fabrication de cannisses et de toits de chaumes.
 
C’est actuellement la plante privilégiée dans les assainissements collectifs et individuels des eaux usées et on la retrouve par conséquent dans des lagunages d’importance. Le mécanisme à la fois simple et complexe, lorsqu’on le regarde dans le détail, de la phytorémédiation trouve avec le roseau sa clé de voute. Cette plante, dont les rhizomes possèdent un tissu particulier –l’aérenchyme- apportent de l’oxygène dans leurs racines, alimentant ainsi en oxygènes les bactéries aérobies responsables de la dégradation d’un grand nombre de molécules, les rendant alors assimilables par la plante qui, en échange, fournira des sucres en plus de l’oxygène dans sa rhizosphère. En bref : tout le monde est content, et ça nettoie les effluents pour pas grand-chose !
Autres articles pouvant vous intéresser :

 
Voir les autres catégories de la boutique  
 



Créer un site
Créer un site